Voila l’une des problématiques principales de l’organisation d’un voyage. Le tracé de votre road trip définira l’intensité de votre voyage et aussi sa difficulté ! Certains préfèrent que tout soit cadré au millimètre alors que d’autres se fixent juste une destination et avancent en fonction de leurs envies du moment.

Il m’est arrivé de tester les deux méthodes:

Si tout est trop cadré, on peut rater des rencontres et cela peut aussi vous empêcher de faire un détour pour voir quelque chose que vous n’auriez pas prévu.

À l’inverse, si vous ne vous renseignez pas un minimum, vous pouvez passez à côté de choses extraordinaires sans même savoir qu’elles existent ! Il arrive aussi que la super route qui parait aller dans la bonne direction finisse de l’autre côté de la montagne ! Vous vous retrouvez alors à faire plusieurs centaines de kilomètres supplémentaires pour rallier votre but.

tracer un petit road trip

Si vous partez pour un petit road trip ou que vous n’avez pas de limite de temps, renseignez-vous un minimum sur le relief de la région et les villes que vous souhaitez allez voir, car il faudra parfois faire des compromis.

De là vous pouvez simplement vous munir d’une carte et surligner les endroits qui vous paraissent sympa. Il ne vous restera plus qu’à relier ces points par les routes et chemins de votre choix ! Ou pas si vous voulez vraiment laisser place à la surprise.

tracer un gros road trip ou un tour du monde

Pour des voyages plus longs comme un tour d’Europe ou carrément un Paris Pékin, d’autres facteurs rentre en compte :

les grandes lignes

Sélectionnez d’abord les pays que vous souhaitez traverser. Attention ! Certaines frontières sont difficiles à traverser, voir impossible pour des raisons géo-politiques ou simplement géographiques. Par exemple, pour réaliser le tracé retour de mon Paris Pékin en lada 4×4, je me suis rendu compte qu’aucune route ne passait de l’ouest de la Mongolie à la Russie !En y regardant de plus près, c’est la chaîne de l’Altaï qui détermine la frontière, et là, aucune route n’est possible !

Pendant cette sélection allez faire un tour sur le site de conseils aux voyageurs où vous pouvez consulter les cartes de chaque pays avec les dangers et les frontières ouvertes et fermées ! Cela vous donnera une idée des zones à vraiment éviter et des frontières impraticables. Cependant, je vous conseil de vérifier les sources pour ce qui est de la dangerosité du pays. Pour cela vous pouvez envoyer un mail ou appeler l’ambassade du pays concerné en France ou, mieux encore, contacter l’ambassade française dans le pays que vous souhaiter traverser.

Pour l’exemple, je suis parti récemment au Sénégal par la route. La frontière Maroc Mauritanie était affichée rouge, soit impraticable. Pourtant nous avons passé le post de sorti Maroc et le post entré Mauritanie en moins de 2 heures. J’ai aussi traversé toute le pays dans la zone orange sans craindre quoi que ce soit. Voir mon article Passer la frontière Maroc Mauritanie en voiture

Les plus beaux spots

Une fois que vos pays sont sélectionnés, le vrai travail commence ! Si possible je vous recommande d’acheter des cartes des pays choisis car toutes les routes ne sont pas répertoriées sur Google map !

Ma technique est alors la suivante :

  • Je me rends sur les sites de voyage connus comme le Routard ou Lonelyplanet pour voir les endroits référencés. Bien évidement il y a beaucoup de sites très touristiques, mais pour les villes par exemple, cela peut être assez intéressant.
  • Je me rends ensuite sur Google map, avec ma carte papier sous la main. Google map vous propose une carte avec relief, et la possibilité d’afficher les photos. Baladez-vous sur la carte et regardez un peu les photos. Cela vous donnera une idée du paysage, des routes et des villages. Sélectionnez les endroits qui vous plaisent le plus et surlignez les sur la carte papier. N’hésitez pas à écrire de petites annotations sur votre carte pour vous rappeler à quoi correspond le lieu.
    Astuce : Utilisez plusieurs couleurs en fonction du type d’intérêt, ça évite de tout mélanger.Personnellement je sépare les spots pour bivouaquer, les lieux à visiter type ville/ village/ château et les lieux naturels. Vous pouvez aussi rajouter une couleur pour les activités.
  • Pensez à faire des recherches ciblées de lieux précis comme des villages, des lacs ou des montagnes pour voir s’il y a des choses intéressantes à y faire.Sur certaines cartes papiers, vous trouverez aussi les points de vue, des lieux remarquables et des réserves naturelles. Parfois, les plus belles routes sont même surlignées de vert. Faite une petite recherche sur ces lieux et surlignez ce qui vous intéresse.

Normalement, vous commencez à avoir pas mal de surligneur sur votre carte, faites attention de ne pas trop vous égarer sur Google map, vous auriez vite fait un détour de 500 km.

  • Il faut maintenant relier tous vos points d’intérêts entre eux ! Fixez-vous des limites en fonction de la durée de votre voyage. On ne peut jamais tout voir !De toute façon si la possibilité se présente le moment venu, vous avez toujours l’info surlignée sur votre carte. Même si vous ne passez pas sur une note, elle pourra vous servir pour un prochain voyage.
  • L’avantage de cette technique, c’est qu’une fois votre tracé décidé sur la carte, vous pouvez le reproduire sur Google map sous forme d’itinéraire. Même si cela n’est pas possible dans tous les pays (difficile en Mongolie par exemple). Vous pouvez alors rajouter un certain nombre de points et déplacer votre tracé exactement là où vous voulez passer. Cela vous donnera déjà une idée du nombre d’heures de route et du nombre de kilomètres à parcourir. Et vous pourrez comparer plusieurs possibilités de tracé en fonction de vos points d’intérêt, juste en bougeant les points d’attache de l’itinéraire Google map.
  • Pensez à noter les temps de route indiqués par Google ainsi que les distances. Cela vous sera très utile par la suite. Pour calculer votre planning ou faire un budget de voyage par exemple.

Créez votre carte

Carte avec tracé du road trip darmazam paris pékin paris

Si votre tracé est très long, faite votre itinéraire étape pas étape, entre deux grosses villes ou tous les 1000 ou 2000 km maximum. Choisissez l’échelle de carte qui vous convient pour avoir les routes nécessaires affichées car Google map adapte le détail à l’échelle de la carte.

Réalisez alors des captures d’écran, parcelle après parcelle et collez les dans Paint (ou autre, mais le plus simple et gratuit reste paint). N’hésitez pas à tirer le cadre blanc pour avoir un gros document et donc beaucoup de place pour découper et bouger vos captures d’écran. Vous trouverez peut-être cela un peu fastidieux au départ, mais on prend assez vite le coup de main.

Les avantages de cette technique

Je réalise tous les tracés de mes road trip de cette manière. C’est très pratique, car vous pouvez faire des cartes très détaillées pour un spot spécifique, une grosse carte pour avoir une vue d’ensemble ou des cartes par pays. Si vous avez vraiment cherché avec précision vous devez connaître un peu le terrain. Je vous conseil donc de prendre les vues satellites, car vous retrouverez plus facilement les déserts et les forêts sur votre carte finale et vous serez donc plus à même de dire si une route imprévue peut être intéressante ou non.

Avec toutes ces informations, pour pouvez maintenant :

  • faire votre planning de voyage
  • poser des dates précises pour vos visas, transports, autorisations…
  • définir un budget de voyage précis avec vos frais kilométriques
  • planifier les révisions de votre véhicule
  • motiver vos amis pour vous accompagner !

Mots clés principaux qui vous ont permis de trouver cet article:

  • TRACER ROAD TRIP SUR CARTE QUEBEC